Contactez-nous

Une campagne organisée par le CCCA-BTP, mobilisé avec les professionnels de la construction.

Suivez-nous :

Maxime Bloqué, 21 ans

Partager

« Dans mon métier de menuisier, ce que j’aime c’est le travail manuel, la technicité et l’innovation »

Je suis toujours un peu étonné et stressé quand je découvre le sujet, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Puis au fil de la journée, on se sent de mieux en mieux. Dans la compétition, il faut rester dans sa bulle et faire ce qu’on sait faire, il faut éviter de regarder son voisin, cela génère un mauvais stress ! Ce qui me plaît dans la compétition, c’est la capacité de réaliser des choses complexes et techniques qu’on ne fait pas dans une entreprise. Cela m’a appris à être plus performant au quotidien, et il y a le dépassement de soi, la volonté d’aller toujours plus loin. Et il ne faut pas avoir peur de travailler, je me suis entrainé tous les jours, sauf le dimanche.

Dans cette compétition, on redécouvre l’essence même du métier. C’est toujours agréable de perpétuer le travail transmis par les anciens. Dans mon métier, ce que j’aime c’est le travail manuel, la technicité et l’innovation. Beaucoup d’entreprises estiment qu’avec les machines-outils, il n’est plus nécessaire d’utiliser l’outillage à main… Si on sait travailler à la main, on sait le faire sur une machine. Plus jeune, je souhaitais évoluer dans l’univers du paysage, mais je n’ai pas trouvé mon bonheur. Et je me suis dit pourquoi pas menuisier : petit à petit j’ai découvert mes compétences. Le bois est une matière vivante et j’apprécie d’œuvrer aussi bien sur des meubles anciens que modernes… je peux exprimer ma créativité et aboutir à un joli résultat.

Décrocher une médaille est l’objectif, mais ce n’est pas le seul. Ce qui m’anime avant tout c’est de faire ce qui est demandé, et de l’exécuter le mieux possible. Ce qu’on fait n’est jamais parfait mais je vais tout donner pour obtenir une médaille, et dans tous les cas, je serai fier du chemin que j’aurai parcouru.