Contactez-nous

Une campagne organisée par le CCCA-BTP, mobilisé avec les professionnels de la construction.

Suivez-nous :

Arthur Bardon, 19 ans

Partager

« C’est une chance de participer aux WorldSkills, il faut foncer et ne rien regretter. »

 

Cela fait du bien quand cela se termine, l’épreuve était intense. J’ai commis quelques erreurs, Il y a notamment deux pièces de bois que je n’ai pas pu lever car elles étaient trop longues. Le sujet était assez technique, sur certains points je ne me suis rendu compte que je n’étais pas assez préparé. J’ai essayé de mettre le stress de côté, et m’attacher uniquement à ce que je sais faire sans me poser de question. Le plus important est de se mettre dans sa bulle, et oublier le reste, sans être gêné par le bruit. Je suis habitué à la compétition, ayant pratiqué le hockey sur glace pendant 11 ans. Cette première épreuve m’a donné envie de m’entraîner davantage pour être plus performant lors de la phase 2 des finales à Lyon. Je sais qu’il faut que je maîtrise le trait de charpente, et que je sois plus précis dans la découpe avec les machines-outils, et après ce sont les heures d’entraînement qui font la différence.

 

C’est déjà une chance de participer, il faut foncer et ne rien regretter. C’est la première fois que je participe aux WorldSkills, je sais que je peux me réinscrire une deuxième fois, j’aime l’esprit de compétition, et j’ai la chance d’être bien encadré, ça fait beaucoup !