Contactez-nous

Une campagne organisée par le CCCA-BTP, mobilisé avec les professionnels de la construction.

Suivez-nous :

Alain Tanguy, expert métier adjoint WorldSkills France

Partager

« L’épreuve était technique avec 17 assemblages à réaliser »

Alain Tanguy est expert métier adjoint WorldSkills France et enseignant au Lycée professionnel Jean Mermoz à Béziers.

« Le sujet a été conçu par Loïc Royer, l’expert métier, en lien avec les anciens médaillés d’or Alexis Nué et Anthony Chatelain qui ont été mis à contribution. Le rôle d’expert adjoint consiste, entre autres, à vérifier que le sujet ne comporte pas d’erreurs. Avec Loïc Royer, nous formons un binôme efficace, nécessaire pour une bonne organisation de l’épreuve. Je crée également les groupes de correction : par exemple, un juré qui corrige un assemblage intérieur ne peut pas noter un assemblage extérieur. Cela garantit au maximum une correction impartiale. L’épreuve est technique avec 17 assemblages à réaliser (la coupe franche, l’entaille à vif, les entailles à mi-bois, les queues d’arondes, les tenons et mortaises). Il y avait des subtilités telles que des assemblages doubles et des coupes non alignées, sans oublier l’épreuve du « speed module » : en 45 minutes, les compétiteurs devaient fabriquer l’assise du cheval à bascule avec une série d’assemblages à queue. Nous étions inquiets sur la préparation des candidats en raison du contexte sanitaire, mais ils sont restés motivés, se sont entrainés régulièrement, le niveau de la compétition est bon. »